Projections gratuites partout au Québec 

Produit par l’Appui, ce film retrace le parcours d’Édith et Michel, tous deux proches aidants de leur conjoint durant 14 ans.

Ils reviennent sur leur parcours, des premiers symptômes au diagnostic de la maladie d’Alzheimer, du maintien à domicile à la transition en hébergement, en passant par la quête de services. Ils confient également avec sincérité les émotions ressenties à chacune de ces étapes.

Ce film souligne avec justesse, poésie, et humanité le cheminement des personnes proches aidantes. Il fera écho à la réalité de nombreuses personnes proches aidantes ainsi qu’à celles et ceux qui, comme vous, les accompagnent. 

En tournée partout au Québec

Nous avons souhaité partager ce film en organisant une grande tournée à travers le Québec, en partenariat avec la Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec. Des Laurentides à la Côte-Nord, en passant par la Mauricie et la Montégérie, le film est présenté gratuitement dans une trentaine de cinémas. À l’issue de la projection, nous proposerons un temps d’échanges avec la salle.

Ce sera au cinéma RGFM le 15 octobre à 10 h 00 le matin. Voici le lien pour réserver votre billet :

Connaissez-vous le SRV ?

C’est un service de télécommunication qui permet aux Canadiens sourds, malentendants ou souffrant d’un trouble de la parole de faire des appels au moyen d’Internet et des technologies mobiles. Les appelants SRV entrent en contact avec un interprète qui assure l’interprétation des échanges téléphoniques en temps réel.

SRV Canada est gratuit!

Pour vous inscrire, vous devez être une Canadienne ou un Canadien sourd, malentendant ou souffrant d’un trouble de la parole et vous exprimez en langue des signes.

Voici le lien pour plus d’informations : 

https://srvcanadavrs.ca/fr/

Pour communiquer avec le service à la clientèle Français ou anglais : 1 800 958-5856

 

AGA DU 23 JUIN 2022

Le 23 juin dernier avait lieu l’assemblée générale de l’APHD au centre communautaire St-Pierre. Plus d’une vingtaine de membres étaient au rendez-vous. La soirée s’est déroulée dans la bonne humeur et la joie.

Le gouvernement du Québec bonifie l’aide immédiate pour les locataires dans le besoin

Québec, le 30 juin 2022. – La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, annonce la bonification de l’allocation-logement et des suppléments au loyer pour mieux soutenir les Québécois dans le besoin.  

Bonification de l’allocation-logement

Pour une deuxième fois en un an, le gouvernement du Québec revoit à la hausse l’allocation-logement. Rappelons qu’une première bonification du programme a eu lieu l’automne dernier afin d’augmenter l’aide financière maximale allouée de 80 $ à 100 $ par mois. L’allocation-logement pourra désormais atteindre 170 $ par mois, ce qui correspond à une hausse de 70 %. Ce sont 134 000 ménages qui seront admissibles à cette aide financière pour payer leur loyer en 2022-2023. 

Suppléments au loyer plus adaptés au marché

Le gouvernement rehausse aussi le loyer admissible dans le cadre du Programme de supplément au loyer. Ce programme permet à un ménage admissible de vivre dans un logement en ayant seulement 25 % de ses revenus à débourser. À cette fin et pour correspondre davantage au prix des loyers sur le marché, le gouvernement du Québec rehausse le coût d’admissibilité des logements de ce programme à 150 % du loyer médian. En d’autres termes, cette bonification offrira plus de souplesse aux offices d’habitation et permettra ainsi de trouver plus rapidement des logements aux Québécois qui font appel à leurs services. Rappelons que dans le plan d’action pour l’opération 1er juillet, la ministre Laforest a annoncé 75,8 M$ pour soutenir plus de
2 200 ménages par des suppléments au loyer. 

Citations

« Faire de l’habitation une priorité, c’est poser des actions concrètes afin de favoriser une meilleure qualité de vie pour des milliers de ménages. En moins d’un an, nous avons bonifié l’allocation-logement maximale de 80 $ à
170 $. C’est une hausse majeure, et ce sont maintenant 134 000 ménages qui y seront admissibles. De plus, grâce aux modifications apportées au Programme de supplément au loyer, plus de logements seront disponibles et cela permettra de soutenir encore plus rapidement les Québécois dans le besoin. C’est une nouvelle qui fera du bien aux familles et aux aînés qui ont besoin d’un coup de pouce financier pour faire face à l’inflation. »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Faits saillants

  • Dans le cadre de l’Entente Canada-Québec sur le logement, les gouvernements ont convenu des modalités entourant la bonification du programme Allocation-logement. Grâce à un soutien de plus de 1,1 G$, dont 637 M$ provenant du Québec, à la suite de la révision des calculs, et 454 M$ provenant du gouvernement fédéral, de nombreux ménages pourront bénéficier d’une aide financière supplémentaire pour subvenir à leurs besoins en matière de logement.
  • L’annonce d’aujourd’hui s’ajoute au Plan d’action en vue du 1er juillet annoncé le 19 mai dernier par la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et à la campagne publicitaire mise en œuvre par la Société d’habitation du Québec afin d’informer les ménages des ressources disponibles pour les aider dans leur recherche d’un logement ou pour le paiement de leur loyer.

Lien connexe :

À propos de la Société d’habitation du Québec

En tant que chef de file en habitation, la SHQ a pour mission de répondre aux besoins en habitation des citoyens du Québec. Pour ce faire, elle offre des logements abordables ou à loyer modique et elle propose un éventail de programmes d’aide favorisant la construction et la rénovation résidentielles, l’adaptation de domicile et l’accession à la propriété. De plus, la SHQ stimule l’établissement de partenariats avec les collectivités, la concertation entre les acteurs du milieu et l’innovation.

Pour en savoir plus sur ses activités, consultez le www.habitation.gouv.qc.ca.

Source : Société d’habitation Québec, communiqué de presse du 20 juin 2022

L’Association de personnes handicapées réclame plus d’accessibilité dans les endroits publics

L’accès aux services, aux loisirs et à la culture en toute sécurité et en autonomie est une nécessité pour tous, soutient l’APHD. (Photo : Archives gracieuseté)

COMMUNAUTÉ. Quartoze ans après la création de la politique de l’accessibilité universelle, l’Association de personnes handicapées de Drummond (APHD) déplore le nombre peu élevé d’endroits accessibles aux personnes à mobilité réduite.

«L’accessibilité universelle est un droit qui ne concerne pas uniquement les personnes handicapées. Elle est un devoir de citoyen afin de répondre à une réalité de notre société. Seulement à Drummondville, il y a plus de 13 000 personnes handicapées avec des limitations physiques ou cognitives. Elles ont besoin d’actions concrètes pour réduire les obstacles dans leurs déplacements quotidiens. L’accès aux services, aux loisirs et à la culture en toute sécurité et en autonomie est une nécessité pour tous», écrit l’organisme dans un communiqué, en marge de la Semaine nationale de l’accessibilité qui se tient jusqu’au 4 juin.

La Ville de Drummondville avec la participation de l’APHD et d’autres organismes concernés ont créé la Politique de l’accessibilité universelle afin de réduire ces obstacles en 2008. Toutefois, même si l’organisme reconnaît que des améliorations ont été apportées, il constate que les sites touristiques, les commerces et les sites communautaires ont un niveau très bas en accessibilité. En grand nombre, les établissements ne sont pas accessibles ou sont accessibles seulement avec de l’aide.

L’Association invite donc les propriétaires de commerces et de services, les organismes, la SDED, les institutions et la Ville de Drummondville à poursuivre toutes ses actions en matière d’accessibilité inclusive.

«La création de partenariats basés sur l’accessibilité est une priorité», soutient l’APHD.

 

 

 

Source : Journal l’Express, édition du 30 mai 2022 par Cynthia Martel.

 

 

Personnes handicapées- L’accessibilité universelle, pour tous, est-ce que Drummondville est pour tous ?

Photoreporter Éric Beaupré

L’accessibilité universelle est un droit qui ne concerne pas uniquement les personnes handicapées. Elle est un devoir de citoyen afin de répondre à une réalité de notre société. Seulement à Drummondville, il y a plus de 13 000 personnes handicapées avec des limitations physiques ou cognitives. Elles ont besoin d’actions concrètes pour réduire les obstacles dans leurs déplacements quotidiens.

 

Pour ce faire, en 2008, la Ville de Drummondville avec la participation de l’APHD et d’autres organismes concernés ont créé la Politique de l’accessibilité universelle afin de réduire ces obstacles. L’accès aux services, aux loisirs et à la culture en toute sécurité et en autonomie est une nécessité pour tous.

Aujourd’hui, 14 ans plus tard, même s’il y a eu des améliorations à l’accessibilité des services et des infrastructures municipales, on constate que les sites touristiques, les commerces et les sites communautaires ont un niveau très bas en accessibilité ce qui justifie plus d’intervention. En grand nombre, les établissements ne sont pas accessibles ou sont accessibles seulement avec de l’aide.

Pour l’Association de personnes handicapées de Drummond (APHD), la collaboration et la création des partenariats basés sur l’accessibilité sont une priorité. Par sa proximité avec les citoyens, elle veut inviter les propriétaires de commerces et de services, les organismes, la SDED, les institutions et la Ville de Drummondville à poursuivre toutes ses actions en « Accessibilité : inclusive dès le départ ».

Source : Journal Vingt55 édition du 27 mai 2022.