Archives de l’auteur : Anick Demontigny

Prolongation du délai pour le crédit d’impôt

Bonjour,

 
Voici un communiqué qui annonce la prolongation du délai pour obtenir son admissibilité au crédit d’impôt pour personnes handicapées et ainsi obtenir le montant d’urgence de 600$.
 
Voici le lien : 
 

Lancement du projet  » Les personnes handicapées de Drummond connecté au monde « 

 

Le 20 octobre 2020, L’APHD lançait officiellement son projet « Les personnes handicapées de Drummond connecté au monde ». Un projet des plus importants car cela permettra aux membres de briser l’isolement par des ateliers d’initiation à la tablette électronique. 

Voici l’article du journal l’Express :

Des tablettes pour briser l’isolement

En mars dernier, la pandémie a forcé l’APHD, qui regroupe 180 personnes sur le territoire de la MRC de Drummond, a fermé ses portes. «On se demandait comment gérer la gouvernance de l’organisme. Faire des conseils d’administration par téléphone, c’est plus difficile. Deux administrateurs sur sept ne possédaient pas d’appareil technologique ni de connexion internet. On s’est dit pourquoi ne pas l’offrir à tous nos membres, qui ont été coupés de leurs amis et de leur parenté», indique Daniel Mailhot, directeur de l’APHD.

Grâce à une aide financière totalisant 10 000 $ de la Caisse Desjardins de Drummondville et de la MRC de Drummond, l’organisme a fait l’acquisition de 24 tablettes. Dans les locaux de la rue Saint-Marcel, les participants seront initiés au fonctionnement de l’appareil ainsi qu’à Zoom, Facebook et Messenger.

«Ils auront acquis une autonomie et une chance de communiquer et de se divertir par le fait même. Les personnes qui suivront les cours pourront les apporter à la maison afin de pratiquer leur apprentissage. À la fin de la session, ils auront la possibilité d’acheter à prix raisonnable la tablette électronique», mentionne M. Mailhot.

Membre de l’APHD, Jacqueline René compte parmi les participants. «Quand j’ai vu que ce projet existait, je me suis inscrite tout de suite. Pour moi, ça répond à un besoin. Je fais partie de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées et je n’ai pas pu participer aux réunions sur Zoom dans les derniers mois», fait savoir la femme de 81 ans.

Sans tablette ni ordinateur à la maison, la Drummondvilloise a communiqué par téléphone avec ses proches depuis le début de la pandémie. «Cet été, c’était un peu plus facile, mais là, c’est très difficile puisqu’on est en zone rouge. On ne voit pas la famille», se désole-t-elle.

Pour la femme qui a autrefois habité en maison bigénérationnelle, le projet de l’APHD lui permettra d’échanger davantage avec ses enfants et ses petits-enfants. «Ce sera la joie de les voir avec la tablette. J’espère avoir cette chance, en plus de tout ce que je vais pouvoir échanger au point de vue photo», sourit-elle.

Jusqu’à maintenant, 15 personnes sont inscrites à la formation. Les cours seront offerts en respect des consignes sanitaires.

Cri du cœur
Présent à la conférence de presse, le directeur général du Regroupement d’organismes de personnes handicapées du Centre-du-Québec (ROPHCQ), Patrick Paulin, a salué l’initiative de l’organisme drummondvillois. «L’action de l’Association des personnes handicapées de Drummond est particulièrement intéressante et inspirante pour s’attaquer aux deux problématiques que vivent actuellement les personnes handicapées», souligne-t-il.

«Depuis longtemps, une proportion importante de personnes handicapées présentent un niveau de littéracie numérique qui n’est pas suffisant pour pouvoir accéder convenablement à un monde qui se virtualise de plus en plus, aussi bien pour l’information que la participation sociale. La deuxième problématique que rencontrent les personnes handicapées est la barrière financière que représente le coût du matériel électronique, mais également la connexion internet», poursuit-il.

Au cours des sept derniers mois, la virtualisation s’est accélérée, est d’avis M. Paulin. «Aujourd’hui, la grande majorité des informations et des services, voire même celles essentielles à la santé, sont accessibles par internet. Au plus fort du confinement, certaines interventions psychosociales étaient proposées non plus en personne, mais par visioconférence. Cette virtualisation crée une exclusion dangereuse pour les personnes handicapées», déplore-t-il.

En mai, le ROPHCQ a interpelé le gouvernement fédéral afin de trouver des solutions. Le regroupement propose notamment de rendre accessible de l’équipement informatique et d’adapter le programme «Familles branchées», qui permet à des familles à faible revenu d’obtenir des services internet à 10 $ par mois.

«On a eu beaucoup de communications avec plusieurs cabinets de ministres fédéraux, mais leur intérêt s’est arrêté à nous dire que l’idée était excellente», mentionne Patrick Paulin, ajoutant qu’une pétition a été déposée en septembre dernier.

Le ROPHCQ interpelle à nouveau le gouvernement fédéral, mais aussi provincial. «Il ne s’agit pas d’une fleur qu’on fait aux personnes handicapées. Il en va de la responsabilité des gouvernements de ne pas exclure cette catégorie de personnes. C’est un cri du cœur. Nous sommes au début de la deuxième vague et les personnes handicapées vivent de l’exclusion qui peut être dangereuse pour leur santé mentale et leur santé physique», prévient-il.

Selon Statistiques Canada, 16% des Québécois vivent avec un handicap, visible ou non.

Source : Journal l’Express, édition du 20 octobre 2020

 

 

Guide de circulation – Aides à la mobilité motorisées

Le Projet pilote relatif aux aides à la mobilité motorisées (AMM), qui était en vigueur au Québec depuis le 1er juin 2015, a pris fin le 1er juin 2020. Un arrêté ministériel entré en vigueur le 9 août 2020 assure la continuité de l’encadrement de l’utilisation des AMM sur les chemins publics.

Pour toute information, vous pouvez consulter le Guide de circulation – Aides à la mobilité motorisées ci-joint. L’information sera également disponible sur le site Web du ministère des Transports à l’adresse suivante :

www.transports.gouv.qc.ca/AMM

  

Une rencontre intéressante au Collège Ellis !

Hier, le 31 août 2020, les élèves en technique policière de troisième année ont reçu la visite du Directeur de l’APHD Monsieur Daniel Mailhot et d’un membre, Madame Diane Larose qui vit avec une dégénérescence maculaire. Ils ont rencontré les élèves afin de parler de leurs vécus et par le fait même les sensibiliser aux problématiques que vivent les personnes handicapées. Les étudiants ont été très attentifs et ont grandement apprécié cette visite.

Québec encadre l’utilisation des aides à la mobilité motorisées

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, François Bonnardel, annonce la signature d’un arrêté ministériel visant à encadrer l’utilisation des aides à la mobilité motorisées (AMM), par exemple les fauteuils roulants électriques, les triporteurs et les quadriporteurs.

Québec encadre l’utilisation des aides à la mobilité motorisées

Source : Journal La Nouvelle union, édition du 7 août 2020.

Voici le lien de l’article : 

https://www.lanouvelle.net/2020/08/07/quebec-encadre-lutilisation-des-aides-a-la-mobilite-motorisees